AUTOPSY

2008

RÉALISATION: Adam Gierasch
SCÉNARIO: Adam Gierasch, Jace Anderson et E.L. Katz
AVEC: Jessica Lowndes, Robert Patrick, Jenette Goldstein, Ross McCall et Ashley Schneider

Après avoir écrit des scénarios pour des réalisateurs de renom tels que Tobe Hooper (Toolbox Murders, Mortuary) et Dario Argento (Mother Of Tears), Adam Gierasch tente sa chance dans le rôle de réalisateur. À la vue de son premier film, Autopsy, il est clair que Gierasch n'aura plus besoin de donner ses scénarios, car il a réellement l'étoffe d'un grand.

Une bande d'adolescents s'en donne à coeur joie lors de la fête du Mardi Gras. Sur le chemin du retour, ils frappent de plein fouet un homme apparu de nulle part. Ayant à peine le temps de constater les dégâts, une ambulance arrive sur les lieux. L'ambulancier offre aux jeunes de les embarquer, question de s'assurer qu'ils ne sont pas blessés suite à l'impact. Le groupe est donc transporté dans un vieil hôpital miteux où il est accueilli par une infirmière totalement déconnectée de la réalité. À mesure que les adolescents sont appelés pour être examinés, il devient clair qu'ils étaient beaucoup plus en sécurité à l'extérieur du bâtiment.

Si la famille de dégénérés de The Texas Chain Saw Massacre gérait un hôpital, ça ressemblerait probablement à Autopsy!! On savait que Adam Gierasch avait un talent pour concocter des histoires horrifiques, mais il prouve avec son premier long-métrage qu'il a plus d'une corde à son arc. Désireux de faire bonne impression, le cinéaste fonce tête première dans l'horreur de sa prémisse, ne s'imposant aucune limite et aucune censure! Autopsy nous ramène à un style de cinéma d'horreur pur, celui qui effraie et dégoûte avec un plaisir palpable. Il n'y a rien de véritablement original dans Autopsy, seulement un récit horrifique bien maîtrisé dans lequel les revirements se bousculent à la porte d'entrée!

Gierasch et sa partenaire scénariste Jace Anderson sont de véritables encyclopédies horrifiques. Ce n'est donc pas étonnant que Autopsy soit truffé d'hommages. On retrouve surtout une prédilection pour le cinéma italien. Les couloirs de l'hôpital semblent sortis d'un film de Dario Argento en raison de l'amalgame d'éclairages colorés qui les caractérise. Les moments gores quant à eux ne seraient pas étrangers dans un film de Lucio Fulci! Je pense notamment à une scène où un patient se vide les entrailles sur un des adolescents!! On retrouve aussi une scène qui rappelle un des moments forts d'Irréversible! Comparé à la majorité des films qui se produit aujourd'hui, Autopsy démontre une violence graphique élevée, mais surtout de qualité. Le responsable des effets, Gary J. Tunnicliffe (Candyman, Feast) s'est réellement surpassé, offrant un produit final qui se rapproche de ce qui se faisait dans les années 80.

Dans le rôle de l'antagoniste principal, Robert Patrcik (Terminator 2, The Faculty) est égal à lui-même, c'est-à-dire excellent. Son manque de charisme et sa froideur collent parfaitement à la peau de son personnage de médecin sanguinaire. Malgré tout son talent, c'est sa partenaire Jenette Goldstein (Aliens, Near Dark) qui lui vole la vedette dans le rôle de l'infirmière en chef. Goldstein joue avec justesse son personnage, la présentant parfois comme une menace et parfois comme une alliée aux protagonistes. Les moments où elle pète les plombs sont particulièrement bien joués. Du côté des adolescents, la plupart des acteurs sont effacés mis à part Jessica Lowndes (Dance Of The Dead de Tobe Hooper) dans le rôle de l'héroïne, qui à défaut d'être hyper talentueuse a le physique de l'emploi!

Considérant tout l'amour qu'il porte au genre, il aurait été décevant que le passage du scénariste Adam Gierasch à la réalisation soit boiteux. Eh bien c'est loin d'être le cas, Autopsy se présentant comme une première oeuvre des plus efficaces!! Le prochain projet de Gierasch en tant que réalisateur est le remake de Night Of The Demons. Espérons qu'il continue dans le même chemin.

  • Dany Champagne

  • • Hospital Massacre (1982)
    Mortuary (2006)

     

     
     


    Horreur Web © 2003-2009
    Création/rédaction: Dany Champagne • Graphisme: Daniel Bérard