CONTAMINATION

1980

RÉALISATION: Luigi Cozzi
SCÉNARIO: Luigi Cozzi
AVEC: Ian McCullogh, Louise Marleau, Marino Masé, Siegfried Rauch et Gisela Hahn

Luigi Cozzi est un des protégés du maître italien de l'horreur, Dario Argento. En plus d'avoir travaillé sur plusieurs des films d'Argento, Cozzi a aussi écrit une biographie appelée Giallo Argento. Avec Contamination, Cozzi montre qu'il n'a pas le même talent de réalisateur que son mentor. Par contre, cela n'empêche pas Contamination d'être une série B plus que divertissante.

Des policiers new-yorkais se rendent sur un bateau qui semble avoir été déserté en pleine mer. À l'intérieur du bateau, tous les occupants ont été massacrés. Dans une des pièces, ils font la découverte de ce qui ressemble à des oeufs géants, verts et gluants. Un des policiers en prend un dans ses mains, mais celui-ci éclate. Quelques secondes plus tard, les trois policiers ayant reçu des éclaboussures voient leur estomac éclater. À l'aide d'agents fédéraux, le policier restant devra essayer de trouver la provenance de ses oeufs avant qu'ils ne contaminent d'autres personnes.

Ça faisait longtemps que le début d'un film ne m'avait pas autant captivé. Copie assumée d'Alien, le scénario de Cozzi transpose l'histoire d'Alien sur Terre. Tout comme dans le film de Ridley Scott, on retrouve dans Contamination des oeufs venus d'ailleurs et des ventres qui explosent. Ç'aurait pu être agaçant, mais les comparaisons s'arrêtent là. Contamination épate par ses effets gores extrêmement explicites. À défaut d'être extrêmement doué en tant que réalisateur, Cozzi n'a pas peur de nous balancer des litres d'hémoglobine. La scène où les estomacs des policiers éclatent est du bonbon pour les yeux. Après une première demi-heure très gore, le film change de registre. Aidé d'une agente gouvernemental et d'un ex-astronaute, le policier restant se rend en Amérique du Sud pour trouver le malade qui a envoyé les oeufs à New York. Contamination devient alors un film d'aventure, mais ne vous inquiétez pas ... l'horreur est encore présent.

Côté technique, le film est loin d'être parfait. La réalisation manque de finesse et le montage n'est pas toujours à point. Le rythme du film est parfois lent. Une scène qui aurait dû durer une minute peut en durer cinq et ainsi de suite. Le scénario est intéressant, mais pas assez développé. En plein milieu du film, on apprend qu'il y a eu une mission sur Mars. Un des astronautes est revenu en disant avoir vu des oeufs et des extra-terrestres. On l'a traité de fou et ridiculisé dans les médias. Cet aspect du film est d'une importance capitale, mais le scénario nous l'amène trop tard. J'aurais débuté le film avec ce voyage sur Mars.

Malgré tous ses défauts, Contamination est une série B extrêmement divertissante. Les amateurs de gore sont bien servis, avec des effets visuels extrêmement réussis. Le film comporte assez de revirements pour nous tenir en haleine du début à la fin, en plus d'avoir une trame musicale composée par les Goblin (Suspiria). Le film met en vedette Ian McCulloch, connu des amateurs d'horreur grâce à ses rôles dans Zombie et The Ghoul. De plus, l'actrice québécoise Louise Marleau (Bunker, Le Bleu Du Ciel) a un rôle très important. Je n'ai aucune idée comment elle a obtenu un rôle dans Contamination, mais c'est drôle de voir une actrice de chez nous jouer dans un film d'horreur italien pas très connu.

Blue Underground nous offre un excellent DVD du film de Luigi Cozzi. En plus d'avoir droit à un son DTS, le transfert est impeccable. Les bonus incluent une entrevue de 17 minutes avec Cozzi ainsi qu'un documentaire de 23 minutes tournée en 1980. Une bande annonce et une galerie de publicité complète ce DVD.

Pour ceux qui aiment le cinéma d'horreur italien, Contamination est à ne pas manquer. Au-delà de cela, je le conseille aussi fortement à ceux qui ne sont pas familiers avec les films italiens. Contamination a une approche américaine qui en fait un film très commercial.

  • Dany Champagne

  • • Contaminazione (titre original/Italie)
    • Les Dévastateurs (version française/Québec)
    • Alien Contamination (titre alternatif/USA)

     

    Creature (1985)
    Alien (1979)

     

     
     


    Horreur Web © 2003-2010
    Création/rédaction: Dany Champagne • Graphisme: Daniel Bérard