DEATH ROW

2006

RÉALISATION: Kevin VanHook
SCÉNARIO: Rick Glassman
AVEC: Danny Arroyo, Jake Busey, Stacy Keach, Claire Coffee et Shanna Collins

Les films sur les prisons hantées ne font pas légion, comme pour les films d’hôpitaux psychiatriques hantées. Le problème c’est que pour ces deux genres, quelqu’un de moindrement talentueux pourrait faire des films effroyables et intéressants, mais l’idée de base prend toujours le dessus sur le scénario sur lequel on pourrait le bâtir. Est-ce que Death Row est différent ? C’est ce que nous allons voir.

Alors que cinq jeunes vont tourner un documentaire sur la prison, un groupe de criminelles recherché par la police pour un vol de diamants s'y réfugie. Ce que tout le monde ignore, c'est que la prison est hantée depuis le massacre qui y a eu lieu il y a plusieurs années. Les deux groupes devront s’entraider pour s’assurer que tout le monde sortira vivant et savoir exactement ce que veulent la prison et ses fantômes.

Death Row n’est ni décevant ni exceptionnel, il flotte dans la catégorie des films corrects. Ce n’est pas que le long métrage est mauvais, c’est qu’il n’est tout simplement pas intéressant. Le scénario écrit par Rick Glassman empêche les personnages d’être attachant et le spectateur d’avoir un sentiment d’empathie envers eux. Tout d'abord, parce qu’il y a beaucoup trop de personnages principaux. VanHook et Glassman réussissent quand même à leurs donner chacun un peu de temps d’écran pour nous les présenter, mais ce n’est pas assez. De plus, les acteurs ne réussissent pas à donner à leurs personnages cette étincelle qui fait que même si la personnalité de leur alter ego est linéaire, on en veut plus. L’autre problème du scénario est l’histoire en général. On apprend vers la fin pourquoi exactement la prison est hantée, mais il y a alors deux théories expliquées et on ne sait jamais vraiment laquelle est la bonne. En temps normal ce n’est pas un défaut, mais c’est que les deux conclusions nous sont jetées au visage par débarras. Pour faire cela dans un scénario, l’action qui s’y déroule et le suspense doivent être d’une qualité supérieure pour décider de n’offrir aucun raisonnement aux actions ! Cependant, VanHook et Glassman n’ont jamais appris cela, car le film se perd souvent dans leurs personnages. À vrai dire, le scénario est comme ces derniers, ils tournent en rond pour trouver une sortie !

D’ailleurs, VanHook devrait changer de genre, car Death Row est avant tout un film d’horreur, mais ce coté du film est complètement raté. La réalisation de VanHook est dépourvue de suspense et de tension. De plus, les fantômes sont beaucoup trop caricaturés sur des dessins de Todd McFarlane (Spawn) et les monstres dans Silent Hill. Alors malheureusement les monstres ne sont ni épeurant ni mêmes originales et leurs apparitions passent complètement dans le beurre et ne créent aucunement l’effet voulu. Et pour compléter le tout, les acteurs ne sont pas capables de jouer comme s'ils étaient effrayés. Le pire exemple est Jake Busey. À chaque fois qu’il doit avoir peur, on dirait qu’il vient de découvrir que le serveur a mis de la mayo dans son sandwich alors qu’il lui a dit de ne pas en mettre! Alors pour les frissons, on peut repasser. La seule chose horrifique qui est réussie, ce sont les meurtres. VanHook a travaillé dans le domaine des effets spéciaux durant des années et cela parait. Les meurtres sont intéressant et assez gores. Ma scène préférer est lorsqu’un des criminels meurt tranché par une porte en grillage ! Cependant, comme pour la plupart des films de VanHook, ce sont les éléments d’action qui sont le plus réussis. Si ce dernier aurait fait un film d’action à la The Rock au lieu d’un film d’horreur, Death Row aurait probablement été meilleur.

Death Row n’est malheureusement pas le film miracle pour les longs métrages de prison. Encore une fois, les artisans ont pensés que l’idée de base était suffisante pour donner des frissons et rendre le film inconfortable à regarder ! Le film est distribué par Anchor Bay.

  • Dominic Paulhus

  • Session 9 (2001)
  • Death Row (2007)

    Venez discuter de Death Row sur le forum.