HOSTEL PART 2

2007

RÉALISATION: Eli Roth
SCÉNARIO: Eli Roth
AVEC: Lauren German, Roger Bart, Heather Matarazzo, Bijou Phillips, Richard Burgi et Jay Hernandez

Depuis la sortie de son premier film, Cabin Fever en 2003, le réalisateur Eli Roth a grandement divisé le public. Certains qualifient le jeune cinéaste de sauveur du genre tandis que d'autres crient à l'arnaque!! N'empêche que Roth ne laisse personne indifférent et cette situation n'est pas près de changer avec la sortie de Hostel Part 2.

Après avoir torturé des jeunes étudiants américains dans le premier opus, c'est au tour des dames de goûter à la médecine sadique des auberges slovaques! Beth, Lorna et Whitney profitent d'une pause scolaire pour se rendre en Slovaquie afin de profiter des magnifiques spas. À leur arrivé, elles sont prises en charge par des villageois fort sympathiques. En fait, les chasseurs de têtes les ont vite remarqués et rapidement, les jeunes femmes seront offertes aux enchères ... à ceux qui seraient intéressés à payer le gros prix pour les torturer et les tuer!

Souvent critiqué pour son humour juvénile, Eli Roth répond à ses détracteurs en offrant le film le plus mature de sa courte filmographie. Les blagues homophobes et sexistes font place à un climat constant d'humour noir...très noir! Tout en prenant bien le temps d'introduire les futures victimes, le scénario nous présente l'envers de la médaille en suivant la démarche empruntée par deux hommes d'affaires qui ont déboursé une bonne somme d'argent pour satisfaire leurs pulsions meurtrières. Roth nous présente ces deux futurs meurtriers comme étant des être humains normaux, le genre qu'on croise tout les jours dans la rue! L'alternance entre le développement psychologique des victimes et de leurs meurtriers offre un mélange particulier à cette suite, qui ne se contente pas seulement de calquer le film original. Tout en demeurant ambiguë, le scénario offre un regard plus approfondi sur l'organisation secrète responsable des tortures.

Je ne tournerai pas autour du pot et je vais répondre à la question que tout le monde se pose. Est-ce que Hostel Part 2 est plus gore que son prédécesseur ?? La réponse est... oui et non!!! À défaut de nous offrir une débauche sanglante ininterrompue, Roth opte pour la qualité au détriment de la quantité. Les scènes gores sont donc moins présentes, mais offrent un impact rehaussé. Deux d'entre elles repoussent violemment les limites du cinéma gore commercial et feront jaser pendant longtemps. Sans vouloir vendre la mèche, la scène hommage à Elizabeth Bathory risque d'ailleurs de clouer plus d'un bec!! Et pour ceux qui douteraient des intentions du réalisateur, dites-vous que la présence de Ruggero Deodato (réalisateur de Cannibal Holocaust) dans la distribution n'est pas un hasard!

En effet, les influences italiennes de Roth sont mises en valeur. Outre le maître du film de cannibales, l’actrice Edwige Fenech (The Case Of The Scorpion’s Tail) fait aussi une apparition remarquée. Du côté de la distribution principale, Lauren German (The Texas Chainsaw Massacre) et Bijou Phillips(Venom) s’en tirent pas mal dans le rôle des victimes. C’est par contre Heather Mattarazzo (Scream 3) qui leur vole la vedette avec son interprétation parfaite de l’innocente Lorna. Jay Hernandez fait aussi un bref retour dans le rôle de Paxton.

Bien que supérieur à tous les niveaux à son prédécesseur, la pomme n'est pas tombée très loin de l'arbre. Hostel Part 2 est bien la suite de l'autre et ne plaira certes pas aux dénigreurs du la "torture porn". À cet effet, Roth semble vouloir clore un chapitre qu'il a lui-même débuté avec Hostel. En rehaussant les scènes de torture au point d'en devenir insuportable, le cinéaste affirme haut et fort que la torture n'est pas un jeu ou une partie de plaisir. Hostel Part 2 est parfois difficile à digérer, mais c'est un processus élémentaire pour bien saisir l'étendu du film. À cet effet, la finale, qui est commercialisée comme étant la "plus choquante de tous les temps", est certes une incontournable, mais confirme l'incapacité du réalisateur à clouer le cercueil et ainsi donner un réel impact à ses films! Par contre, loin de là est l'idée de me plaindre puisque je ne la changerais pour rien au monde! Roth est passé maître pour déstabiliser son public avec des touches d'absurdité et Hostel Part 2 est la culmination de ses méthodes.

Malgré un film imparfait, je lève mon chapeau à Eli Roth pour son audace. Les quelques défauts du film sont rapidement oubliés une fois le générique apparu tellement il livre la marchandise. Hostel Part 2 est un film d'horreur sans contrainte, excessif et à la limite de l'absurde. Roth nous offre non seulement une des meilleures suites jamais réalisées, mais aussi le meilleur film d'horreur américain depuis longtemps! Le film ne fera certes pas l'unanimité, mais je garantie que ceux qui le verront ne resteront pas passif face à celui-ci. N'est-ce pas là une qualité trop rare pour les films d'horreur...

  • Dany Champagne

  • L'Auberge, Chapitre 2 (version Française/Québec)

  • Hostel (2006)

  • The Texas Chainsaw Massacre 2 (1986)
  • Torso (1973)

    Venez discuter de Hostel Part 2 sur le forum.