MEGA PIRANHA

2010

RÉALISATION:Eric Forsberg
SCÉNARIO:Eric Forsberg
AVEC: Paul Logan, Tiffany, Barry Williams, David Labiosa et Jesse Daly

Définition de complément : Ce qui s’ajoute ou doit s’ajouter à une chose pour la rendre entière, complète. Les vitamines Flinstones sont un excellent complément vitaminique pour le corps. Les bretzels sont un excellent complément pour une bonne bière froide. Mega Pirahna est un excellent complément pour la trilogie Pirahna. Il manquait juste un film aussi débile que ça pour compléter le tout. Mais débile dans le bon sens là... ou enfin presque.

Sarah Monroe et son équipe de chercheurs ont réussi à modifier génétiquement des piranhas dans le cadre de leur recherche pour les faire grossir, dans le but de créer ainsi assez de nourriture pour enrayer la faim dans le monde. Malheureusement, les piranhas se sont échappés et ont mangé un bateau contenant un diplomate américain. C’est ainsi que les États-Unis d’Amérique ont appelé Jason Fitch, un officier spécial de l’armée pour faire son enquête.

Les piranhas volants, une profusion de totons, les enfants se fessant dévorés n’étaient pas assez dans la tête d’Eric Forsberg. Il a décidé d’ajouter une autre couche de débilités aux film de piranhas meurtriers: des piranhas gros comme des portes-avions, des piranhas qui sautent de l’eau pour s’écraser sur des édifices et les faire exploser, des piranhas qui mangent des hélicoptères, des héros qui se battent contre des piranhas à coups de pied comme s’il faisait de la bicyclette couchée sur le dos, le même héros qui se bat contre des piranhas dans l’eau avec son couteau de chasse et j’en passe! C’est d’ailleurs le plus gros attrait du film, la stupidité du scénario. Ça en dit long sur un film lorsque dans le scénario, la première idée de l’armée est dans lancer une bombe nucléaire sur un fleuve. Et je ne savais pas que le fait que les piranhas ne font que grossir à des proportions ridicules leur donne le pouvoir de mâcher et digérer des bateaux en métal. Malheureusement…

La réalisation n’est pas aussi gagnante. Le plus gros problème du film, c’est qu’Eric Forsberg réalise son film comme si sa vie en dépendait. Sans cesse, il utilise la technique MTV de faire avancer le film hyper vite pendant quelques secondes lorsque ses personnages marchent ou qu’on voit un paysage entre deux scènes par exemple. Et cette technique est utilisée durant tout le film, toutes les trente secondes au moins. Non seulement c’est agaçant, mais c’est essoufflant à regarder.

Et c’est sans compter l’amateurisme avec lequel Forsberg réalise certaines scènes. Alors que Sarah Monroe explique à Fitch que ce sont des piranhas qui ont tué le diplomate, chaque phrase d’explications est suivie d’un blanc durant lequel on nous montre un plan de Fitch qui ne réagit aucunement. Sensiblement la même chose arrive lorsqu’une scène finit. Parfois, les personnages se regardent sans rien dire pendant deux ou trois secondes avant que la scène suivante embarque. On dirait la même technique que pour les feuilletons américains du genre « Les feux de l’Amour », ou les personnages regardent intensément dans le vide, mais sans l’intensité, juste de l’inconfort de la part des acteurs.

Ou alors, que dire d’un film lorsque, dans sa scène de poursuites principales, l’auto des méchants et du héros change de marques selon les plans. Tantôt les méchants sont dans une auto noire, ensuite dans un jeep noir et reviennent avec la première auto. Et Forsberg n’ayant même pas assez d’argent pour se payer un vrai hélicoptère, il utilise également ses fameux effets spéciaux pour ajouter un hélicoptère numérique ridicule dans ses scènes de poursuite.

D’ailleurs, les effets spéciaux, quant à eux, mériteraient un prix spécial pour les effets les plus ridicules du monde. Pour les piranhas, on dirait presque les artistes ont fait des animations super cheaps et les ont simplement superposés par-dessus les images. Un peu comme quand on fait un dessin sur une feuille de cellophane que l’on colle ensuite sur un texte.

Malgré tout, Mega Pirahna est un film ridiculement délicieux. Qui aurait cru que quelqu’un pouvait trouver quelque chose de plus ridicule qu’un piranha volant qui saute seulement à la gorge comme dans le Piranha 2 de James Cameron?

  • Dominic Paulhus

  • Piranha 3D (2010)
    • Sharktopus (2010)

     

     
     


    Horreur Web © 2003-2010
    Création/rédaction: Dany Champagne • Graphisme: Daniel Bérard