TORSO

1973

RÉALISATION: Sergio Martino
SCÉNARIO: Ernesto Gastaldi et Sergio Martino
AVEC: Suzy Kendall, Tina Aumont, Luc Merenda, John Richardson et Roberto Bisacco

Sans jamais atteindre le statut des Argento, Bava, Fulci et compagnie, le réalisateur Sergio Martino (All The Colors Of The Dark, The Big Alligator River) a grandement contribué au cinéma d'horreur italien dans les années 70. Entre 1970 et 1973, le prolifique cinéaste a réalisé pas moins de cinq giallos. Torso fut sa dernière incursion dans l'univers "giallesque"!!

Un maniaque sexuel s'en prend aux étudiantes d'un campus universitaire de Rome. Celui-ci étrangle les filles avec son foulard et abandonne le cadavre à moitié nu. Craignant de faire partie des prochaines victimes, quatre amies se rendent dans la maison de campagne d'une de celles-ci. Bronzage, relaxation et soupers de filles sont au rendez-vous ... tout comme le tueur qui les a suivies.

La première heure de Torso est pas mal ordinaire. L'intrigue du film n'est pas très intéressante et ne procure aucun mystère. Tout comme l'avait fait Dario Argento trois ans plus tôt avec The Bird With The Crystal Plummage , le scénario mise sur la gimmick du témoin au trou de mémoire. Martino ne possédant pas le talent d'Argento, le résultat n'est pas aussi captivant qu'il aurait pu l'être. Dû à ce manque d'intérêt face à l'intrigue, jamais je ne me suis demandé qui pouvait bien être le meurtrier. C'est pourtant un des buts du giallo .... Heureusement, les scènes de meurtres sont bien orchestrées et sauvent la première heure de l'ennui.

Comme c'est souvent la cas dans les films de Sergio Martino, la nudité est prédominante. Martino vient d'une génération de cinéastes qui prônent la libération des moeurs de la sexualité. La nudité est donc de mise. Comme le meurtrier est un maniaque sexuel, il est tout à fait justifié qu'il y en ait dans le film. Par contre, Martino a le don de choisir des moments innoportuns pour faire dévêtir ses actrices. C'est jamais de mauvais goût ni désagréable à regarder, mais c'est agaçant.

Cela dit, au final, Torso est un giallo qui m'a énormément plu. Malgré un lent départ, le film se rachète magnifiquement. À la marque des 60 minutes, il y a un revirement qui survient et qui m'a pris complètement par surprise. Torso change du tout au tout, devenant un giallo audacieux et intelligent. Les 25 dernières minutes du film m'ont agréablement fait penser à certains moments de Haute Tension. D'ailleurs, je ne serais pas surpris d'apprendre qu'Alexandre Aja ait été influencé par ce film. Contrairement à la majorité des tueurs dans les giallos, celui de Torso nous est montré explicitement à plusieurs moments du film. Avec sa cagoule et ses vêtements foncés, celui-ci laisse présager le futur meurtrier classique du slasher américain.

Je conseille ce film aux amateurs de giallos ou pour ceux qui voudraient s'initier à la filmographie de Sergio Martino. Le DVD est diponible gracieuseté de Anchor Bay.

  • Mr. Horreur-Web

  • The Bird With The Crystal Plumage (1970)
  • Haute Tension (2003)

    Venez discuter de Torso sur le forum.